Les tours staliniennes de Moscou

Illustration: D Chechulin - The administrative building in Zaryadye © Schusev 2480x1698Si vous avez visité Moscou, vous avez été frappé par ces tours "staliniennes" qui dominent la ville. Elles symbolisent cette ère totalitaire. Ces énormes tours ou "vysotky" reflètent la tranche d’histoire qui en a motivé la construction.


Dès l’origine, fin des années 40, la construction de ces tours ou "vysotky" suscita de nombreuses controverses : dans les environs du Kremlin, allaient-elles défigurer le centre historique de la ville ? Comment leur donner une allure différente des gratte-ciel occidentaux ? Des concours furent organisés, de nombreux plans furent élaborés, plusieurs projets furent abandonnés (comme celui, tentaculaire, du Palais des Soviets), certains furent arrêtés en cours de construction, d’autres furent simplement démolis. Une véritable saga de pouvoir et d’architecture à laquelle sont liés les noms d’architectes célèbres comme Rudnev, Iofan, Douchkine ou Tchetchouline.

Illustration : D Chechulin - The administrative building in Zaryadye © Schusev 2480x1698Le musée d’Architecture Chtchoussev à Moscou conserve d’exceptionnelles esquisses préparatoires à la construction des tours. Ces dessins gigantesques évoquent de manière visionnaire ce qui, autour du Kremlin, fait désormais l’âme de la ville. Outre leur indéniable intérêt artistique et architectural, ces documents présentent également un grand intérêt historique. Parfois à la limite de l’utopie, ils témoignent des volontés de rupture ou de continuation de l’ère stalinienne avec le passé architectural russe, de l’ambiguïté des rapports politiques et culturels entre le capitalisme occidental et le pouvoir soviétique. Ils reflètent, enfin, une époque de totalitarisme et de folie des grandeurs, encore bien visible dans la Moscou actuelle.

Destinées à être immeubles à appartements, bâtiments administratifs, université ou encore ministère, les sept "sœurs", construites sous Staline, font aujourd’hui partie intégrante du paysage moscovite.

Une exposition à Bruxelles

© Europalia/Musée Chtchoussev - B.M. Iofan, L'Université sur les Monts Lénine, 1947Une première mondiale : dans le cadre d’Europalia Russie, le Botanique montrera du 25 novembre 2005 au 19 février 2006 une série de projets architecturaux des fameuses tours de Moscou.

L’exposition présentera donc les impressionnants projets des années quarante (dont certains atteignent plus de 4 mètres de long !), des documents et photographies, ainsi que des projets ultérieurs. Elle sera également accompagnée du film « Les gratte-ciel de Moscou » de Alexander Krivonos et d’un catalogue édité spécialement pour l’occasion.

Informations pratiques

Exposition au Museum du Botanique (Bruxelles)
Du 25 novembre 2005 au 19 février 2006
Ouvert tous les jours de 11h à 18h sauf le lundi
Informations et Réservations : 32 2 218 37 32
Site web :

www.botanique.be

Entrées : euros (prix plein), 4 euros (seniors, étudiants, groupes), 3 euros (tarif unique le mercredi, Bota’carte, groupes scolaires). Il est possible d’acheter les tickets au préalable. L’accompagnateur d’un groupe de 15 personnes bénéficie d’une entrée libre. Visites guidées sur demande uniquement : 45 euros + le droit d’entrée à l’exposition. Sur réservation au 02.226.2.18 ou par fax au 02.219.66.60 ou par e-mail (

emmanuelle.poznanski@botanique.be
).

Robert Derumes

Illustration 1 : D Chechulin - The administrative building in Zaryadye © Schusev 2480x1698

Illustration 2: © Europalia/Musée Chtchoussev - B.M. Iofan, L’Université sur les Monts Lénine, 1947


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?