Les dessous du "Code Da Vinci"

Da Vinci CodeL’ouvrage a fait fureur. Dans le monde entier, on s’est arraché le bouquin de Dan Brown traduit en 44 langues. Environ 46 millions de lecteurs ! Les lieux évoqués au détour des pages font maintenant l’objet de véritables circuits touristiques. Mais ce roman s’appuie-t-il sur des informations historiques ? Ou fait-il sienne des thèses aux origines douteuses ?


A lire aussi :

  • Anges et démons :
    le "retour" de Dan Brown
  • "Le Testament des Siècles" vs "Code Da Vinci"

Le "Da Vinci Code" commence comme un roman policier classique. Le conservateur du Louvre est retrouvé assassiné dans son musée dans une position singulière. Entièrement nu, bras et jambes écartés et entourés de pictogrammes étranges, le cadavre évoque L’Homme de Vitruve, le célèbre dessin de Léonard de Vinci. C’est le début d’un épais thriller ésotérico-rocambolesque agrémenté d’une romance à l’eau de rose.

Poster teasing Da Vinci CodeUn énorme de succès de librairie et, sans doute, un méga-succès au cinéma puisque les droits d’adaptation cinématographiques ont été acquis par Columbia qui a confié le projet à Ron Howard. Même si on a cru un certain temps que Russel Crowe obtiendrait le 1er rôle masculin (celui du Pr Robert Langdon), c'est finalement Tom Hanks qui l'a emporté. Et, pour le rôle de la française Sophie Neveu, c'est Audrey Tautou qui a vaincu, alors qu'elle ne ressemble pas physiquement au personnage tel que décrit dans le roman. La distribution comprend également Ian McKellen (Sir Leigh Teabing), Jean Reno (le commissaire Bezu Fache), Jean-Pierre Marielle (le conservateur du Louvre Jacques Saunière dont on retrouvera le cadavre dans les premières minutes du film).


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?