Le bouddhisme: qu'est-ce que c'est?

C’était qui encore ce Bouddha ? Et quelle est au juste l’essence du bouddhisme ? Quels en sont les principes ? Où se pratique le bouddhisme ? Et quel est le rôle du Dalai Lama ?


Au commencement…

… était Bouddha, un prince indien du 5e siècle avant Jésus Christ qui était arrivé à la conclusion qu’il devait y avoir davantage pendant la vie et après la mort que ce que prétendaient les savants brahmanes. Il développa un enseignement universel basé sur les 4 nobles vérités. Les bouddhistes orthodoxes associèrent 5 obligations à ces principes de base : ne pas tuer d’êtres vivants, être généreux et vivre une vie chaste (célibat pour les moines et fidélité envers son époux pour les autres), ne pas mentir, blasphémer ou critiquer et ne pas consommer d’alcool ni d’autres substances qui entraînent l’ivresse. La marijuana est donc autorisée.

La véritable foi

À l’échelle mondiale, on estime le nombre de bouddhistes à 210 millions, sans compter les nombreux sympathisants et ceux émettent une certaine réserve. S’il y en a autant, c’est parce que dans plusieurs pays et régions, "la véritable foi" a été interprétée différemment. Au Japon, en Thaïlande et en Corée (et également dans certains cercles occidentaux), c’est surtout le bouddhisme zen qui est populaire.

En gros, le zen est l’art du néant, du vide absolu, de l’esprit pur, en bref le Nirvana, un état d’illumination que l’on ne peut atteindre que par la méditation. Les bouddhistes tibétains accordent également une grande importance à la méditation mais pour aider les autres et apprendre à les comprendre, d’où leur foi inébranlable en la douceur et la bonté fondamentales de l’Homme, en la valeur de la compassion, en un comportement amical et un sentiment de fraternité entre tous les êtres vivants.

Le chef spirituel des bouddhistes est Sa Sainteté Le Dalaï Lama, né en 1935 et considéré comme la 14e réincarnation de Bouddha. L’histoire de cette prédestination a une grande valeur symbolique (sans réincarnation, pas d’illumination) mais est souvent utilisée par les sceptiques pour ridiculiser le mouvement. Pourtant, le Dalaï Lama lui-même est un modèle de bon sens, bien conscient des problèmes et des points sensibles de notre époque. Depuis qu’il a été chassé du Tibet par les Chinois en 1959, il parcourt inlassablement le monde, pas autant pour militer en faveur de la libération de sa patrie (bien que grâce à lui cette question reste à l’ordre du jour politique) que pour partager sa sagesse et ses idées avec des personnes de toutes les races et de toutes les convictions religieuses. Le Prix Nobel de la Paix lui a été attribué en 1989.

Adeptes célèbres 

  • Richard Gere, acteur. Il y a des années, il a fondé la Gere Foundation qui lutte pour la libération du Tibet et la diffusion des idées du Dalaï Lama. Richard Gere est un hôte apprécié à Dharamsala (Inde) où vit une grande partie de la population tibétaine en exil. 
  • Tina Turner, Joanna Lumley, Ruby Wax, Keanu Reeves. Et les Beastie Boys qui ont organisé un grand festival de charité pour soutenir le Tibet au milieu des années ‘90. Et même chez nous, de plus en plus de vedettes flamandes choisissent le bouddhisme comme source d’inspiration, y compris parmi le groupe que l’on appelle familièrement "Babes". À cet égard, Lama Karta, qui séjourne régulièrement à Huy (où se trouve un centre bouddhiste) met en garde contre le "matérialisme spirituel", l’utilisation de techniques spirituelles pour renforcer son égocentrisme.

Quelques liens :

        

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?