La langue française de nouveau en fête du 15 au 23 mars 2003

 C'est un rendez-vous traditionnel depuis 1995 : au printemps, la langue française fête. Du 15 au 23 mars, la Fête elle nous revient avec sa moisson de jeux de mots, d'impro et de poésie. Pourquoi une telle Fête? Et comment la langue française se fêtera-t-elle?



Pourquoi une fête de la langue française ?

Avec son temple de règles et de contraintes, le français exige pour être maîtrisé de très longues heures de grammaire et d'orthographe. Très tôt, nous perdons le contact positif que nous entretenions tout petits avec notre langue "maternelle", notre langue affective. A force d'associer la langue française à des règles et à des sanctions, nous n'osons plus parler ni écrire.

Mais la langue française n'est pas un sanctuaire! Au contraire, la langue française est une langue qui vit, qui chante, qui poétise, une langue de théâtre et de création, une grande langue de communication, capable de dire la modernité et riche de sa diversité dans l'espace francophone. La manifestation "La langue française en fête", c'est l'éloge de cette vitalité. C'est la fête d'une langue plaisir, plurielle, ouverte et positive, prompte à se laisser envahir, triturer et "contrepétrir". Et c'est nous qui en sommes les géniaux créateurs ! Au quotidien, au gré de nos besoins, c'est nous qui la réinventons pour l'adapter à nos nouvelles réalités. "La langue française en fête", c'est donc aussi la fête de tous les usagers de la langue, puisqu'ils sont seuls à détenir le secret de sa vitalité et de son éternelle jeunesse!


Le français fait signe

L'homme a une volonté naturelle de communiquer. De cette volonté de communiquer naissent les langues. L'homme privé du langage sonore se sert de son corps pour communiquer et crée un langage gestuel qui structure parfaitement le réel, possède une syntaxe et est capable d'exprimer humour et poésie. Ce langage, c'est la langue des signes. Cette langue symbolise par excellence à la fois le pouvoir créateur de l'être humain dans le domaine linguistique et le potentiel imaginaire et ludique que détient toute langue. C'est pourquoi, cette année, "La langue française en fête" s'ouvre à la langue des signes à travers sa campagne "fais-moi signe".

Au-delà de la force créatrice, ludique et poétique de cette langue, le Service de la langue française a à cœur de défendre ceux qui vivent dans son espace linguistique quelle que soit leur spécificité. Accès à la scolarité, à l'information, à la culture en français et reconnaissance de chaque identité linguistique sont des droits élémentaires à revendiquer pour tous.

Cette initiative veut s'inscrire dans la longue marche de la langue des signes vers sa reconnaissance officielle.

Quelques points forts du programme

  • Watermael-Boitsfort, "Ville des mots" du 15 au 23 mars avec des animations visuelles, des expositions, des spectacles, des animations de rue, des jeux, des concours et des délires "verbeux". Renseignements : 02/663.85.50
  • Activités dans les anciennes Villes des mots (Huy, Braine-l'Alleud, Dinant, Namur, Tournai), et à Bruxelles, Ath, Marche-en-Famenne, Barvaux-sur-Ourthe, etc ... Renseignements : 0800.20.000. Parmi ces activités :

    • La ludictée de Bruno Coppens, une dictée ludique sous forme de dialogue composé de mots et d'expressions savoureux de la francophonie. Le défi consiste à donner la version la plus cohérente de ce texte en français universel. La ludictée est diffusée en direct sur TV5. Jeudi 20 mars 2003 dans les Villes des mots (Watermael-Boitsfort, Huy, Braine-l'Alleud, Dinant, Namur) et à Rimouski (Québec), Neuchâtel (Suisse), Chantilly (France), Kinshasa, etc.
    • Colloque "Le français fait signe…à la langue des signes, un bilinguisme original". Réflexion autour de la découverte de la langue des signes, de ses rapports avec la langue française et de l'importance des droits linguistiques pour tous. Vendredi 21 mars à l'Institut Libre Marie Haps à Bruxelles
    • Exposition Surdimobil. Pour entrer dans le monde du silence à travers des situations quotidiennes et comprendre l'importance de la langue des signes. Vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 mars à Watermael-Boitsfort.
    • La semaine de l'impro organisée par des comédiens de la Ligue d'impro s'adresse aux élèves du primaire et du secondaire: des exercices progressifs à faire en classe). Du 17 au 21 mars.
    • La Journée de l'impro dans la rue : une interaction entre le public et les comédiens de la Ligue d'impro. Dimanche 23 mars à Watermael-Boitsfort.
    • Nuits contées aux cimetières. Quinze soirées dans les cimetières de Boitsfort et d'Ixelles.
    • Bain Zen de et avec Bruno Coppens, mis en scène par Eric De Staercke en tournée. Vendredi 14 mars à Tournai, samedi 22 mars à Ath, dimanche 23 mars à Watermael-Boitsfort.
    • Le Bal des mots animé par les nouveaux Extincteurs. Samedi 22 mars à Watermael-Boitsfort.
    • Le Jeu des dictionnaires animé par Jacques Mercier, avec en invité Philippe Geluck. Jeudi 13 mars enregistrement à Watermael-Boitsfort. Du 17 au 21 mars sur La Première (RTBF).


Informations pratiques

Service de la langue française
Tél. 02/413.29.26 ou 02/413.32.74 - fax : 02/413.35.88
Mél : nathalie.marchal@cfwb.be












Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?