L'impro, kezako?

Match d'improNée au Québec en 1977, l’improvisation théâtrale est très à la mode aujourd’hui. Pour les profanes, une description s’impose car, avec ses règles issues du hockey (sur glace bien sûr), cette pratique culturelle peut quelque peu dérouter. Mais c’est aussi le charme de cette impro, bien éloignée du spectacle traditionnel de théâtre. Ce qui n’empêche pas des comédiens chevronnés de participer à ces "compétitions".


Le match

A son arrivée, le spectateur reçoit une pantoufle ainsi qu’un carton bicolore; il s’installe ensuite sur les gradins situés autour d’une "patinoire". Le maître de cérémonie arrive pour chauffer la salle (au besoin il fera peut-être monter des gens du public sur la patinoire !); les jouteurs (avec leur "vareuse" de hockey) font ensuite leur entrée pour un échauffement public.

Repartis en coulisse, le staff arbitral - composé d’un arbitre et de ses 2 assistant(e)s - peut faire son entrée. Il est de coutume de huer ces derniers, la pantoufle reçue avant le match leur est destinée au cas où une de leur décision ne nous conviendrait pas !

Les jouteurs sont répartis en 2 équipes de 6. Ils prennent place sur les bancs situés de part et d’autre de la patinoire. L’arbitre annonce alors le titre de l’improvisation, la durée, le nombre de jouteurs et la catégorie. Les 2 équipes disposent alors de 20 secondes de concertation ("caucus") avant de se lancer sur la patinoire pour une improvisation. Les improvisations peuvent être mixtes (les 2 équipes mélangées) ou comparées, elles durent habituellement quelques minutes.

Après chaque improvisation, l’arbitre (après avoir expliqué les fautes sifflées durant l’impro s’il y en a eu) demande au public de voter pour l’équipe qui lui a le plus plu (interviennent alors les cartons bicolores). Chaque fin de match départage donc les équipes avec une gagnante et une perdante bien que l’esprit d’équipe et l’amusement procuré au spectateur reste le plus important !

Match d'impro

Vous ne verrez donc jamais le même spectacle ! D’impro en impro; de match en match; vous aurez toujours quelque chose de nouveau à découvrir!

Chaque ligue, association, fédération d’impro joue pendant une saison chaque année avec, souvent, 4 équipes qui disputent des matchs jusqu’à la finale. Durant chaque match, on demande au spectateur d’attribuer des étoiles (1re, 2e, 3e) à des jouteurs. Les jouteurs les plus étoilés disputeront un match en recomposant des équipes, inutiles de dire que ce match est beaucoup attendu !

Vous trouverez des ligues et associations d’improvisateurs professionnels et amateurs, chacun ayant leur charme.

Un match d’impro à la ligue professionnelle vous coûtera entre 10 et 17 euros, un match amateur vous coûtera entre 5 et 8 euros.

L’impro à la carte

La Ligue d’improvisation Belge Professionnelle a mis sur pied depuis 10 ans déjà un autre type d’improvisation qui n’est alors plus un match mais plus un spectacle. Elle décrit son concept ainsi : le public reçoit à l’entrée de la salle, un menu sur lequel figure une dizaine de catégories d’improvisation. Au public de préparer, d’agrémenter, d’épicer ce menu en laissant libre cours à son imagination pour proposer un thème, un sujet d’impro. Aux comédiens de rebondir sur ces idées, pour créer des histoires et des personnages drôles, attendrissants ou dramatiques.

Ces spectacles sont organisés lors de soirées spéciales ou même pour des fêtes et évènement d’entreprises ou personnels!

Dérivés

On peut également trouver d’autres spectacles d’improvisation qui ne sont pas des matchs. En 30 ans, le concept a eu le temps de faire des petits de toutes sortes.

Voyez par exemple studioimpro : sur un plateau de tournage, un réalisateur médiocre vend son âme au diable contre de l’inspiration pour ses films. Les spectateurs sont invités à inventer un titre de film et à le poser dans une boite. Après avoir défini un genre (drame, horreur, conte, western,...), le réalisateur pioche donc un titre de film, c’est alors aux quatre acteurs d’entrer en scène...

Vous trouverez également dès spectacles où le public est encore plus impliqué dans le spectacle. En effet, la compagnie Tadam, à la manière d’un jeu télévisé dans son spectacle le gagnant est dans la salle, réalise ses improvisations à partir des interviews des spectateurs tirés au sort durant le show.

Vous avez ici quelques exemples mais il existe un grand nombre de spectacles différents, pour les découvrir, visitez les sites des différentes compagnies.

Sur ce lien, vous trouverez toutes les ligues et associations d’impro en Belgique, France, Suisse et Québec : users.skynet.be/candice/belgique.htm.

Et si vous vous sentez l’âme d’un improvisateur, des cours et stages sont organisés par les différentes associations. A vous de voir celle qui vous convient le mieux ! 

Claire A.
    

    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?