Le sex-shop, un magasin (pas) comme les autres

Love PodCela fait plusieurs années que vous passez tous les jours devant cette boutique à la vitrine opaque. Mais vous n’y avez encore jamais mis les pieds. Peur de vous faire prendre en flagrant délit par un proche ou peur de l’inconnu, chacun a sa raison. Pourtant, c’est un fait : tout le monde a déjà tenté de jeter un œil furtif derrière l’épais rideau de velours rouge…


Certains et certaines l’ont même déjà soulevé. Si vous avez lu jusqu’ici, c’est que le sujet vous intéresse. Alors, suivez-nous ! Nous vous emmenons dans cet endroit mystérieux qu’est le sex-shop.

Assez des clichés

La croyance populaire veut que le sex shop soit un endroit malsain et mal fréquenté. Vous pensez qu’une fois à l’intérieur du sex shop vous vous retrouverez face à un gérant tout habillé de cuir et sans tee-shirt (celui-là même qui pourrait sortir tout droit d’un film prenant place dans une ruelle du New York des années 80). Doit-on croire en ces préjugés ? Que nenni ! Sex-shop rime avant tout avec professionnalisme. Le gérant, par exemple, est un patron comme les autres, à la seule différence qu’il travaille dans le marché du sexe. Ce n’est ni un secteur parallèle ou clandestin. Rien de plus, rien de moins.

On vous l’accorde: bien souvent les sex-shops ne se trouvent pas dans les quartiers d’affaire. Mais, malgré tout, la législation est très stricte. Le vendeur se doit d’appliquer à la lettre toute loi et décret régissant le milieu, comme n’importe quel commerçant. Il ne peut donc pas vendre n’importe quoi au client. Bref, le sex-shop ne représente pas un lieu dangereux où rôdent des êtres libidineux à la recherche de matériel interdit. En réalité, il n’est qu’un magasin un peu spécial aux rayons proprement rangés. Quant à l’éclairage, il diffère selon la déco choisie mais est en général bien suffisant… Fini le cliché du néon bourdonnant comme dans les films!


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?