Le sex-shop, un magasin (pas) comme les autres

Love PodCela fait plusieurs années que vous passez tous les jours devant cette boutique à la vitrine opaque. Mais vous n’y avez encore jamais mis les pieds. Peur de vous faire prendre en flagrant délit par un proche ou peur de l’inconnu, chacun a sa raison. Pourtant, c’est un fait : tout le monde a déjà tenté de jeter un œil furtif derrière l’épais rideau de velours rouge…


Certains et certaines l’ont même déjà soulevé. Si vous avez lu jusqu’ici, c’est que le sujet vous intéresse. Alors, suivez-nous ! Nous vous emmenons dans cet endroit mystérieux qu’est le sex-shop.

Assez des clichés

La croyance populaire veut que le sex shop soit un endroit malsain et mal fréquenté. Vous pensez qu’une fois à l’intérieur du sex shop vous vous retrouverez face à un gérant tout habillé de cuir et sans tee-shirt (celui-là même qui pourrait sortir tout droit d’un film prenant place dans une ruelle du New York des années 80). Doit-on croire en ces préjugés ? Que nenni ! Sex-shop rime avant tout avec professionnalisme. Le gérant, par exemple, est un patron comme les autres, à la seule différence qu’il travaille dans le marché du sexe. Ce n’est ni un secteur parallèle ou clandestin. Rien de plus, rien de moins.

On vous l’accorde: bien souvent les sex-shops ne se trouvent pas dans les quartiers d’affaire. Mais, malgré tout, la législation est très stricte. Le vendeur se doit d’appliquer à la lettre toute loi et décret régissant le milieu, comme n’importe quel commerçant. Il ne peut donc pas vendre n’importe quoi au client. Bref, le sex-shop ne représente pas un lieu dangereux où rôdent des êtres libidineux à la recherche de matériel interdit. En réalité, il n’est qu’un magasin un peu spécial aux rayons proprement rangés. Quant à l’éclairage, il diffère selon la déco choisie mais est en général bien suffisant… Fini le cliché du néon bourdonnant comme dans les films!

Le supermarché du sexe

Si la législation interdit à tout mineur de 18 ans de pénétrer dans un sex-shop, c’est parce que ce genre d’établissement ne vend a priori pas de brosse à dents. Le vendeur pourra vous proposer tout ce qui est en relation avec le plaisir de la chair, ou presque. Presque, car pour vous procurer une pilule bleue, il vous faudra vous rendre en pharmacie muni d’une ordonnance. De même que le sex-shop n’est pas une maison close.

Néanmoins, vous pourrez trouver n’importe quel aphrodisiaque, retardateur de plaisir, objet érotique, vidéo et revue spécialisée dans la boutique. Petit rappel : tout ce qui est en vente est en accord avec les lois en vigueur, surtout après les vagues médiatiques sur les déviances sexuelles (pédophilie). Par ailleurs, le sex-shop peut être la réponse pour le consommateur qui juge sa relation de couple trop monotone. Vous aurez ainsi à votre disposition un large panel de sex-toys, gadgets, objets d’entrave (avouez que vous avez déjà songé à acquérir une paire de menottes !) ou encore de tenues. Et tout ça tant pour les hommes que pour les femmes. Ces dernières pourront, par exemple, se transformer en infirmières personnellement dévouées à leur compagnon.

Les dernières tendances 100% plaisir

Pour celles qui aiment se tenir à la page, voici une présentation (non-exhaustive) de quelques sex-toys qui méritent le détour.

SabarSabar, élégant vibromasseur au design futuriste, évoque étrangement l’univers fantastique de Star Wars… Un compagnon du futur, entre raffinement et sobriété, pour un plaisir impalpable... Les amatrices de beaux objets auront du mal à s’en défaire. L’objet se contrôle simplement avec 2 boutons -/+ qui permettent de régler l’intensité désirée. Un faisceau lumineux fuchsia s’allume et s’intensifie pour une ambiance coquine idéale à la stimulation du plaisir… Prix constaté: 69 euros.

Pink PunkAdeptes de sensations fortes ou fans de délicieuses expériences, voici le nouveau rabbit Pink Punk à la coupe rebelle. Avec sa couleur rose translucide et son design fun, ce rabbit punk affublé de picots très souples, va faire frémir de plaisir toutes celles qui se risqueront à l’essayer. Redoutablement efficace, le Pink Punk allie stimulation vaginale et clitoridienne pour garantir encore plus de sensations. Il bénéficie de 2 systèmes de réglages, l’un pour la vitesse de rotation, l’autre pour l’intensité des vibrations. La partie phallique est flexible et reste en position voulue, ce qui permet de mieux cibler les zones érogènes et de découvrir de nouvelles sensations. Parmi tous les objets coquins existants sur le marché, le "rabbit" s’avère être le plus complet. Prix constaté : 50 euros.

Love PodEnfin, sex toy ne signifie pas nécessairement plaisir solitaire. Voici la dernière création des designers du sexe: le Love Pod. Par son diamètre de près de 3 mètres, il en étonnera plus d’un. C’est sans aucun doute une raison valable de s’enfermer dans sa bulle, seul ou à deux. Son seul défaut: l’accessoire prévu pour le gonfler est un simple gonfleur à pied. Mieux vaut donc s’y prendre à l’avance pour tout préparer. Prix constaté : 300 euros.

Avec toutes ces informations, pas de doute que la prochaine vous franchirez volontiers le seuil d’un sex-shop!

Tous ces produits sont disponibles à la vente sur le site de Soft Paris:

www.softparis.com
.  

Vanessa Gohy

A lire aussi...

  • Sex toys et autres jouets sexuels

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?