Le pénis malade

Pénis maladeVous préféreriez peut-être ne pas en entendre parler. Vous n’osez imaginer votre fier attribut blessé ou endolori et encore moins qu’il faille le traiter ou (enfer et damnation!) l’amputer. Et pourtant, cela arrive… et plus souvent qu’on ne le pense. Et encore, je ne vous parle pas des MST (maladies sexuellement transmissibles)!


Le pénis courbé

Robert Keersmaeckers, urologue: Tous les pénis sont courbés, pourtant beaucoup d’hommes se font du souci à ce sujet. Par nature, le pénis est courbé vers la gauche ou vers le droite. Il est rarement, voire jamais, bien droit. La plupart des pénis vont un peu vers la gauche à cause de la tendance de leur propriétaire à utiliser la main droite. Vous ne trouverez cette information dans aucun livre, mais, personnellement, j’en suis convaincu.

Lorsque le pénis est véritablement courbé, on parle de la maladie de La Peyronie. Une cicatrisation rhumatismale provoque une courbure angulaire du pénis. Cette maladie peut être très douloureuse et causer des troubles de l’érection. De plus, elle est bien sûr très difficile à vivre sur le plan psychologique.

Le traitement consiste à raccourcir un peu le pénis ou à couper la plaque dure et à la remplacer par une veine ou par la méninge d’une vache (!), mais il y a toujours un risque de fuite veineuse. J’ai également déjà injecté de la cortisone dans la plaque dure, mais cela ne fonctionne pas toujours. 

Le pénis cassé

En effet, il peut casser ! Les trois "ballons" (les couches spongieuses qui entourent l’urètre) peuvent se déchirer, la plupart du temps à cause d’un mouvement brusque. Un bruit sec se fait entendre, l’érection cesse aussitôt et le pénis commence à gonfler. Douloureux, mais pas fatal.

Le priapisme

Du nom du dieu grec Priapos. Symptôme: une érection continue, pendant plus de 4 heures. Le priapisme apparaît souvent après la prise d’Alprostadil (vendu chez nous sous le nom de Muse et Caverject), un traitement contre les troubles de l’érection injecté directement dans le pénis afin de dilater les vaisseaux sanguins. Le priapisme peut également être causé par la drépanocytose ou la présence de tumeurs.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?