La vaginite rend les rapports sexuels pénibles

vaginiteLa vaginite est une inflammation du vagin qui se traduit par une irritation ou des sensations douloureuses au niveau de la vulve ou du vagin et par des pertes vaginales anormales. Rien d’exceptionnel puisque près de 2 femmes adultes sur 3 seraient touchées au moins une fois dans leur vie. Ce problème n’en est pas moins désagréable et mérite toute l’attention. Des sensations désagréables pendant les rapports sexuels peuvent y mettre un frein.


Cette vaginite se traduit par des modifications en ce qui concerne les pertes vaginales (odeur, abondance, texture, couleur), des douleurs vaginales, une sensation d’irritation ou de brûlure durant la miction (c’est-à-dire l’action d’uriner) et durant les rapports sexuels, une enflure et une rougeur des lèvres et, parfois, un léger saignement vaginal. Attention ce pendant : des femmes peuvent être atteintes de vaginite infectieuse sans pour autant présenter ces symptômes.

Des causes et facteurs de risques divers

Les vaginites infectieuses sont les plus courantes. Elles sont causées par des bactéries, des virus, des parasites, des levures. Soit parce que ces bactéries et champignons prolifèrent anormalement, soit parce qu’un micro-organisme pathogène est introduit dans le vagin pendant un rapport sexuel. Des vaginites sont ainsi causées par la chlamydia, la syphilis, la gonorrhée, la trichomonase, l’herpès génital.

Les vaginites peuvent encore avoir – mais plus rarement - d’autres causes. La vaginite atrophique est provoquée par une baisse du niveau d’oestrogène après la ménopause ou après une chirurgie des ovaires. Quant à la vaginite d’irritation, elle peut être causée par des produits chimiques irritants ou à des réactions allergiques causées par les spermicides, les douches vaginales, les détergents, les savons parfumés, les adoucisseurs de tissu, les condoms en latex ou l’utilisation prolongée d’un tampon.

Cette infection n’est pas gravissime... pour autant qu’elle soit correctement soignée. Dans le cas contraire, des complications peuvent apparaître comme la salpingite, une infection aiguë d’une ou des deux trompes de Fallope.

Certaines personnes risques plus facilement d’être victimes de vaginite. Il s’agit des femmes diabétiques avec un diabète non contrôlé, des femmes enceintes ou souffrant d’allergies.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?