La sexualité des seniors

Sexualité des seniorsLes Belges de plus de 50 ans ont en moyenne 5 relations sexuelles par mois? Cependant, près de la moitié d’entre eux ont déjà été confrontés à des dysfonctionnements sexuels. Une enquête réalisée par Bayer HealthCare s’est penchée sur la sexualité des seniors.


Cette enquête sur les "ttentes amoureuses, des pratiques, besoins et éventuels problèmes sexuels"a été réalisée auprès de 2.677 personnes et est riche d’enseignements. Chez les femmes, le manque de désir (43%) et la sécheresse vaginale (45%) sont les problèmes le plus souvent évoqués? Chez les hommes, les troubles érectiles (62%) restent le dysfonctionnement sexuel le plus fréquent, bien devant l’éjaculation précoce (26%).

L’enquête montre qu’un délai de 2 à 4 ans est souvent nécessaire avant qu’on ne parle d’un problème sexuel à un médecin. Plus de 2/3 (69%) des hommes souffrant de troubles de l’érection n’ont encore jamais essayé les médicaments disponibles.

Offensées ou ravies ?

"Pour la majorité des femmes interrogées, les éventuels troubles érectiles dont pourraient souffrir leur partenaire seraient le signe d’un problème de santé ou de la vieillesse. Mais 11% d’entre elles continuent de penser que ce serait la preuve d’un manque d’amour, ce qui est la conséquence d’un manque d’information", commente le Dr Christine Reynaert, de l’UCL.

14% des femmes se sentiraient ainsi "offensées" si leur partenaire prenait un médicament pour stimuler les érections. Par contre, 53% d’entre elles en seraient "ravies".

Au-delà des dysfonctionnements sexuels, les Belges de plus de 50 ans associent une vie sexuelle harmonieuse à une vie de couple réussie. 6 seniors sur 10 avouent que "l’envie de faire l’amour s’estompe à mesure que les années passent", mais 80 % ajoutent aussi que "pour être satisfaisante, une vie sexuelle nécessite une créativité souvent renouvelée".

Les relations sexuelles figurent dans le haut du classement des points de discorde entre conjoints, derrière les relations avec la belle-famille et le manque de marques d’affection.

90 % des personnes interrogées se disent heureuses, voire très heureuses, de vivre en couple. 80% des seniors affirment d’ailleurs que s’ils pouvaient refaire leur vie, ils choisiraient le même partenaire.

A lire aussi...

Philippine Campener      


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?