La séduction, tout un art

Rudolf ValentinoLe psychologue et sexologue Yvon Dallaire s'est particulièrement intéressé aux processus de séduction. Il ne se contente pas d'écrire des livres au sujet de la relation femmes-hommes, il nous livre ici une série de constats qui ne manqueront pas de faire réfléchir chacun à sa propre conception (ou technique!) de la séduction. 


Selon Yvon Dallaire

Le mot séduction signifie "amener à l'écart pour obtenir des faveurs".

Les étapes et les rituels de séduction sont universels, à quelques nuances près. On les retrouve tant dans le monde végétal, animal qu'humain, et ils sont beaucoup plus semblables qu’on ose le croire. Dans toutes les espèces, c'est la femelle qui est le sujet de la séduction et le mâle, l'objet de la séduction. Le chasseur n’est pas nécessairement celui que l'on imagine.

Vous ne me croyez pas, messieurs? Essayez donc de séduire une femme qui ne le veut pas et vous verrez qui possède le pouvoir dans ce processus de séduction. Par contre, si vous connaissez bien les différentes étapes de la séduction et ce qu'il faut faire pour l’entretenir, vous partez évidemment gagnant.

Pour séduire, il faut d’abord attirer l'attention. Partout, les femmes vont mettre en valeur leurs charmes physiques, les hommes, leur puissance et leurs richesses; les deux le font de façon plus ou moins ostensible, dépendant des normes culturelles. Les hommes paradent, les femmes provoquent. Les hommes recherchent la jeunesse et la fertilité, les femmes, la puissance et la sécurité.

Puis, vient un moment où les regards se croisent. Si le regard intrusif de l'homme rencontre le regard réceptif d'une femme, se produit alors une étincelle remplie de promesses. Les pupilles se dilatent et commence un jeu de regards qui se cherchent et se fuient. Si la femme sourit, si elle fait virevolter sa chevelure, l'homme a la permission d’avancer, sinon ses chances sont minces. Si elle détourne le regard, n’insistez pas. Le regard est l'instrument de séduction le plus efficace. L'échange de regards possède un effet instantané: il provoque l'attirance ou la répulsion. Ne dit-on pas que les amants se "dévorent des yeux".

3e acte, la conversation. Ne cherchez pas une entrée en matière percutante style "Qu'avez-vous fait au bon Dieu pour avoir de si beaux yeux?". À moins d'être un adonis, vous serez rabroué. Dites simplement : "J'aimerais beaucoup faire votre connaissance". Vous avez 82% de chances que la conversation puisse passer les 4 minutes fatidiques de toute relation humaine. Le contenu de la conversation n’a pas vraiment d'importance, mais cherchez un sujet qui puisse intéresser votre partenaire potentiel. Plus important est le ton de votre voix, lequel révèle vos intentions et signe votre origine et votre éducation. La conversation fait que la séduction passe ou casse. Don Juan et Casanova savaient jouer avec les mots pour séduire.

Le 1er toucher constitue la 4e étape et est généralement initié par la femme qui, du bout des doigts, effleure le bras, l'avant-bras ou le dessus de la main du soupirant. Une manière de dire : "Vous m'intéressez, Monsieur, continuez". Commence alors, étape ultime, une plus ou moins longue "danse de l’amour" dont l'objectif est l’apprivoisement des partenaires. Se développent alors des comportements en miroir: ils se penchent l'un vers l'autre, boivent en même temps… et finissent par s’embrasser. Vous savez que votre processus de séduction a réussi lorsque vous "tombez" en amour, ce qui implique une certaine perte de contrôle.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?