Slow Food, le retour aux vraies saveurs

Slow FoodLe Slow Food, mouvement fondé en Italie en 1986 par Carlo Petrini est une réaction au nouveau mode de consommation qu’est le fast food. Il a pour slogan : bon, propre et juste. Le concept a du succès puisque l'association éco-gastronomique créée en 1989 compte 80.000 membres dans le monde.


Bon

Car le Slow Food cherche à "éduquer au goût". En effet, l’industrie alimentaire et la culture du fast food actuelles amènent une homogénéisation des saveurs. Nos papilles ne sont plus habituées à la richesse des goûts, il faut leur apprendre le plaisir de l’alimentation. Des Convivia (plurel de convivium !) sont organisés en ce sens : des dégustations dirigées par des experts pour retrouver le goût des choses.

Propre

Parce que le Slow Food défend la biodiversité. Les innombrables variétés de légumes, fruits, céréales, races animales et produits alimentaires courent à leur perte à cause des industries du secteur agricole.

Juste

Juste, finalement, car le Slow Food prône la relation avec les producteurs locaux. Les agriculteurs ont du mal à vendre leurs marchandises fasse à la mondialisation. On ne pense pas à regarder si les produits achetés sont locaux ou pas. Le Slow Food cherche à réduire la distance entre les producteurs et les consommateurs (appelés alors coproducteurs grâce leur attention !).

Pour manger slow food, il est donc indispensable de se nourrir avec des produits de saisons ! En effet, les produits sont meilleurs car cueillis à maturité (hors saison, ils proviennent de bien plus loin et doivent être cueillis plus tôt pour résister au transport); ils ne sont pas traités lourdement pour leur conservation lors du voyage; ils sont cultivés dans des champs (alors que les serres chauffées entraînent un goût plus fade et une forte dépense énergétique); cultivés par des producteurs locaux, ils ne doivent par parcourir des milliers de kilomètres dans un transport polluant, les prix des produits de saisons sont plus bas et les producteurs mieux payer (car moins d’intermédiaires).

Bien sûr, il y a des produits que l’on ne cultive pas en Belgique ou dans les pays limitrophes ; il est alors intéressant de se tourner vers le commerce équitable qui cherche à offrir un respect des normes sociales, économiques et environnementales.

  • Le site web du Slow Food :
    www.slowfood.com

Karikol
, le Convivium Slow Food à Bruxelles organise une conférence-dégustation un dimanche par mois et d’autres événements).

Claire Allard


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?