Une semaine pour le commerce équitable

Ce mercredi 29 septembre débute la semaine du commerce équitable. Une semaine pour sensibiliser et expliquer qu’un commerce juste, ce n’est pas un luxe. Pour ce faire, l’équipe organisatrice de Befair, le centre de promotion du commerce équitable, a mis le paquet.


Une chanson officielle, un guide d’action pour s’investir à l’école, au bureau et à la maison et des tonnes d’animations ludiques et débats qui régaleront tant les fêtards que les gastronomes, cela devrait permettre aux Belges de comprendre que le commerce équitable n’a rien à voir avec de l’humanitaire. Il s’agit simplement d’une façon respectueuse de mener des échanges commerciaux.

En Europe, les lois antitrust protègent les producteurs contre l’abus de position dominante des entreprises. En Afrique ces lois n’existent pas. Les grosses compagnies en profitent et forcent les producteurs à vendre à des prix toujours plus bas. Des prix que ces derniers ne refusent pas de crainte d’être exclus de tout échange commercial. Ils se retrouvent ainsi piégés dans un cercle vicieux qui finit par les obliger à vendre à perte ! Et leurs conditions de vie déplorables ne dérangent manifestement pas les multinationales... Business is business!

S'engager dans une démarche de commerce équitable, c’est rémunérer ces producteurs à un prix juste pour qu’ils aient accès à leurs droits fondamentaux. Pour sensibiliser au commerce équitable, Befair - l'équipe "commerce équitable" de la Coopération belge au développement - nous a concté une semaine riche en manifestations, repas équitables, débats et rencontres.

Ainsi par exemple, en Wallonie - à Jodoigne, Couvin, Tubize et Comines - une association productrice de cacao en Côte d’Ivoire exposera la situation de producteurs qui emploient des enfants réduits à l’état d’esclaves. En Afrique de l’ouest, ils sont plus de 100.000 à travailler dans des conditions inacceptables. Une bonne raison de choisir du chocolat équitable!

A Jodoigne, Perwez et Ramilies, la pièce de théâtre-action « qui a volé l’orange » racontera l’histoire d’une paysanne Brésilienne - Roberta - veuve et mère de 4 enfants, confrontée à la froideur et la manipulation d’une grosse entreprise productrice de jus d’orange.

A Bruxelles, dans la Commune de Molenbeek, le Bourgmestre et les Échevins joueront à « Un dîner presque parfait »  avec des produits du commerce équitable. A Ixelles, le restaurant Exki accueillera, avec Max Havelaar, une conférence-débat sur le commerce équitable.

Sans oublier bien sûr les nombreuses animations-dégustations qui se tiendront dans les magasins - principalement dans les grandes surfaces - et  les "Be fair and sustainable awards", qui seront remis le 30 septembre.

Pour le programme complet, visitez

www.befair.be


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?