Mangez local et de saison, même à Bruxelles

L'Institut Bruxellois pour la Gestion de l'environnement incite les citoyens à consommer local et de saison à travers des fiches cuisine, des calendriers et des ateliers culinaires.
 


Notre alimentation représente 1/3 de notre  impact  sur l’environnement. A chaque repas, nous pouvons décider de polluer beaucoup ou peu. C'est un choix.

Des exemples? L'achat de tomates produites sous serre, c'est 2,3 kg de CO2. Celles acheminées depuis l'Espagne? Elles équivalent à 6 kg de CO2. En effet, les produits venant de l’autre bout de la planète ou cultivés en serres chauffées nécessitent plus d’engrais et une consommation d’énergie considérable.

Le mieux est donc d'opter pour des tomates belges cultivées en champ qui ne pèsent que 0,2 kg sur l'échelle de la pollution.

L'objectif de Bruxelles Environnement est d'inciter à manger local et de saison et de faire attention aux modes de culture (engrais, pesticides…) de nos aliments.

Quatre fois par an, l'Institut publiera des fiches cuisine reprenant des trucs et astuces ainsi que trois délicieuses recettes avec des fruits et légumes de saison en Belgique et ses environs. Cet hiver, ce sont la poire, le chicon, le potiron et le panais qui sont à l’honneur.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?