Mangeons cru !

Cuit ou cru, on ne fait pas le plein de vitamines de la même façon. Pour être certain de consommer un maximum de bonnes vitamines, on saute le stade de la cuisson! Parce que manger cru, c’est s’offrir un cocktail vitaminés.


Certains nutriments ne résistent pas à la cuisson. Les vitamines C, A, D, E et K, par exemple, sont détruites à très faible température (60 °C), et certains minéraux s’évanouissent à 90 ° C. Quant aux enzymes, qui favorisent la digestion, elles ne résistent pas au-delà des 50 °C. Faut-il dès lors se résoudre aux salades et dire adieu aux barbecues et autres plats mijotés ? Pas nécessairement ou alors on tombe dans le camp des crudivoristes, qui bannissent tout aliment cuit de leur vie.

Si on pense que la santé réside dans l’équilibre et la variété, on peut augmenter les proportions de cru dans notre alimentation quotidienne. On a l’habitude de les manger cuit ? Testons-les crus : betteraves, courgettes rapées, artichauts poivrade, chou chinois, épinards ou fenouil. Pour cuisiner branché, on les assaisonne d’un filet d’huile d’olive, de citron et d’herbes fraîches (persil, coriandre, menthe, basilic, ...). Manque d’inspiration? On puise avec délice dans Certains l’aiment cru – 120 recettes sans cuisson de Kate Wood aux éditions Terre Vivante. On n’oublie pas les fruits bien sûr mais aussi le poisson (à nous sushis, saumon, ...) et certaines viandes.

La cuisson autrement

On ne quitte pas les fourneaux pour autant. La cuisson a ses bons côtés: elle facilite parfois la digestion (notre intestin préfère l’oignon cuit que cru) et détruit certaines bactéries.

On préfère par contre la cuisson à la vapeur. Et pour la viande et le poisson, ce sera le four. On évite la cuisson à l’eau, le grill à cause des traces de carbonisation toxiques et la poêle qui, à 120 °, rend la plupart des corps gras cancérigènes. Si on n’a pas le choix: on opte pour l’huile d’olive ou d’arachide, plus résistante à la chaleur ( °) que le beurre (130 ° max).

A lire : "L’énergie du cru" des soeurs Kenton, aux éditions Jouvence (couverture reprise en vignette photo de l'article)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?