Le retour du cuberdon

CuberdonLa simple évocation de cette friandise vous ramène à l'enfance, à cette époque où vous étiez fasciné par ce cône savoureux qu'st le chapeau de curé ou plutôt chapeau d'évêque comme on disait en Picardie wallonne. Comme d'autres produits de nos régions, le cuperdon revient aujourd'hui en force.


On s'est même vu servir dans la capitale une glace au cuberdon! Dans les marchés artisanaux qui se multiplient, les cuperdons trouvent bien sûr leur place. Même un pékèt (genièvre) est aromatisé au cuberdon et un apéritif a pris le nom de Coeur de Cuberdon. Si la vente s'effectue surtout dans les marchés, c'est parce que le cuberdon est un produit qui doit rester frais.

Typiquement belge, le cuberdon (ou cuperdon) se présente comme un cône bien ferme de couleur rouge rosé ou tirant plus franchement sur le violet. A l'intérieur, une fois traversée la croûte, on peut s'attaquer à une pâte de fruits sucrée, travaillée à la gomme arabique et aromatisée aux extraits de fruits.

Variations sur cuberdon

La couleur originelle est due à la framboise. Aujourd'hui, diversification oblige, le cuberdon se décline en de nombreuses saveurs et couleurs. On en dénombre plus d'une vingtaine. Le cuberdon peut aujourd'hui sentir les fruits de chez nous, les fruits exotiques (kiwi, pamplemousse,...), une écorce (cannelle), une épice (vanille), des plantes (violette, anis),...

Mais d'où vient exactement le cuberdon? En Flandre, on parle de "neuzjes" ou "neuzekes". mais le mot "cuberdon" viendrait de "kuper" signifiant "cône" en flamand. Et, en 2009, le VLAM, l'Office flamand d'agro-marketing a reconnu le cuberdon traditionnel comme un produit régional flamand!

  • Recette de glace au cuberdon
  • Des recettes aux cuberdons
  • Confiserie Geldhof d'Eeklo
  • Christian Maenhout, fabricant de cuberdons

Robert Derumes


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?