Du gibier? Oui mais expertisé!

Sanglier (photo Ph. AllardSaviez-vous que toute pièce de gibier vendue dans les boucheries et restaurants doit obligatoirement avoir été préalablement expertisée. Pas question pour un resto de vous mitonner un lièvre "tombé de la gibecière" ou pour une boucherie de vous proposer un cuissot d’un chevreuil tiré le matin par un ami chasseur.


Seule la cession directe de petites quantités de gibier du chasseur au consommateur échappe à cette règle, le consommateur étant dans ce cas censé savoir que la venaison n’a fait l’objet d’aucun contrôle officiel.

Les restaurateurs et les bouchers doivent s’approvisionner auprès d’un atelier agréé pour le traitement du gibier sauvage ou faire expertiser par l’Agence alimentaire les pièces de gibier sauvage qu’ils achèteraient directement auprès d’un chasseur. L’expertise est évidemment aussi obligatoire si le restaurateur ou le boucher est lui-même chasseur.

Agrément

Les restaurateurs et les bouchers désirant faire expertiser leurs pièces de gibier sauvage dans leur établissement doivent au préalable avoir fait une demande d’agrément de leurs installations qui doivent comprendre un espace spécialement aménagé à cette fin et des installations frigorifiques suffisantes.

Cet agrément simplifié attribué par l’Agence alimentaire doit permettre de donner toutes les garanties aux consommateurs sans entraver les pratiques traditionnelles liées à la saison automnale.

L’Agence alimentaire entend effectuer des contrôles afin de veiller au respect de cette législation par tous les professionnels.

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire
WTC III, local 21.037
Avenue Simon Bolivar, 30 - 1000 Bruxelles
Tél. 0800.13 550 du lundi au vendredi de 9h à 17h – fax 0800.13455
E-mail :
pointcontact@afsca.be
 

 

Robert Derumes


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?