La cuisine, salle de cuisson ou espace de vie?

Exemple de cuisine (Vogica, Rondo) avec îlot centralUne cuisine, c’est là que l’on cuisine. Toutefois, un petit tour de table nous apprend que la plupart d’entre nous font beaucoup plus que d’y préparer à manger. Nous transformons notre salle de cuisson traditionnelle en un espace de vie, où nous joignons l’utile à l’agréable. La cuisine devient donc une "cuisine à vivre". Elle semble hypermoderne, mais finalement, la cuisine revient à ses racines...


Il y a longtemps, lorsqu’il n’était pas encore question de cuisine, le repas était préparé sur un feu ouvert au centre de la hutte. Et comme ce lieu de cuisson fournissait de la chaleur par la même occasion, il était logique qu’une grande partie de la vie familiale se déroule autour de cette "cuisine" avant la lettre. Pendant les repas, tous se rassemblaient autour du feu pour parler, rire et argumenter.

Avec l’arrivée des maisons en pierre, le feu ouvert a évolué vers le foyer, et plus tard vers la cuisinière. La cuisine est devenue un lieu à part et ainsi une sorte de pièce de travail. À côté se trouvait la salle à manger, où la famille se réunissait pour prendre ses repas. Bien que la cuisine et la salle à manger étaient séparées, ces 2 pièces continuaient naturellement de jouer un rôle central dans la vie familiale, tout simplement parce que c’était l’endroit où tous se retrouvaient à la maison. Autrement dit, la cuisine a toujours été un pivot de la vie familiale. Néanmoins, on constate une nette évolution. Tandis que la préparation du repas d’une part et la prise de celui-ci d’autre part étaient beaucoup plus cloisonnées auparavant, nous constatons que ces 2 pièces fusionnent pour ne former qu’une seule pièce de vie.

Le cuisinier et sa cuisine

L’évolution vers une cuisine à vivre se caractérise de différentes manières. Tout d’abord et surtout, le lieu proprement dit est naturellement plus grand. Dans les anciennes maisons, on constate généralement que la cuisine se situait dans une sorte d’annexe à l’arrière. La plupart des personnes qui effectuent des transformations accordent plus d’espace à la cuisine, dans une autre pièce, ou du moins agrandissent l’annexe. La cuisine n’est plus une pièce annexe, cachée de la vue des occupants, mais on lui attribue une position centrale. Il n’est pas rare que la cuisine proprement dite soit le point de départ de tout le plan de construction. C’est ici en effet qu’une grande partie de la vie familiale se déroule, et autour de laquelle les membres de la famille "circulent" véritablement.

La cuisine à vivre est le centre de la maison, où différentes fonctions seront intégrées. On y fait encore naturellement la cuisine, mais il y a aussi de l’espace pour jouer, les enfants y font leurs devoirs, on peut y lire, écouter de la musique ... Ce lieu n’est plus uniquement un lieu de travail, c’est aussi un lieu de détente. Ceci explique notamment la popularité dudit îlot de cuisson, dont le feu n’est finalement plus contre un mur, mais au centre de l’espace. De cette manière, le cuisinier de service peut facilement garder le contact avec les autres, et cuisiner par exemple pendant que les invités sont tranquillement assis à côté. De toute manière, la cuisine est en connexion avec les autres pièces de vie de la maison, et même l’extérieur. Souvent, la cuisine et la salle à manger donnent sur le jardin, de sorte que lorsqu’il fait beau, les portes coulissantes peuvent être ouvertes, supprimant ainsi les barrières entre l’intérieur et l’extérieur. La cuisine n’est de ce fait plus la chasse gardée du cuisinier. Tout le monde est le bienvenu.

Fours profilés

Le fait que la cuisine joue un plus grand rôle, et n’est plus un simple lieu de travail, assure naturellement un regain d’intérêt pour son aménagement. Une pièce qui sert à se détendre mérite d’être aménagée de façon agréable. En outre, la zone de travail est visible des autres pièces de vie, de sorte que là aussi la conception est importante, et l’on recherche l’unité de tout l’espace.

Pour la pièce de travail, l’inspiration est puisée dans les cuisines professionnelles, et l’inox reste toujours très populaire. Toutefois, de nouveaux matériaux, tels que le synthétique laminé, sont de plus en plus appréciés. Ce matériau présente l’avantage d’être disponible dans toutes les couleurs possibles, et on peut lui donner n’importe quelle forme. Un évier ne doit, par exemple, plus être en inox, mais il peut être intégré sans joint dans le plan de travail. Il est clair que la cuisine peut se distinguer dans la maison, en témoigne la tendance pour le mobilier aux couleurs plus sombres, parfois même carrément noires, ou au contraire d’un blanc immaculé. Même les appareils fonctionnels tels que la cuisinière et la hotte n’échappent pas à la tendance au design.

Tout doit avoir sa place dans le décor. Les matériaux sont robustes et esthétiques, la finition est très détaillée, et les appareils doivent autant que possible se soustraire au regard ... ou justement être mis en valeur s’ils sont trop beaux pour être cachés. De plus en plus de marques d’appareils électroménagers accordent une attention au design de leurs produits. Pensez à l’abondance de machines à expresso stylées actuellement sur le marché. Les fours à micro-ondes, les plaques de cuisson ... même les mixeurs sont agrémentés d’une enveloppe moderne et très mode.

"Beehive" dans la cuisine à vivre

Tous ces magnifiques appareils ne sont pas achetés uniquement pour leur esthétique. La cuisine a beau devenir un véritable espace de vie, cela ne signifie pas que cela doive se faire au détriment de la fonctionnalité. Une multitude de gadgets technologiques font leur entrée : un réfrigérateur américain avec une machine à glaçons n’est pas rare, les fours à vapeur se vendent comme des petits pains et le lave-vaisselle fait quasiment partie de l’équipement standard. La domotique arrive également dans la cuisine. Ce qui récemment semblait encore futuriste est peu à peu intégré dans l’habitation.

Le fait que nous soyons si friands de toute cette technologie semble toutefois paradoxal. Étant donné le manque de temps, on s’attendrait à ce que l’on fasse moins la cuisine aujourd’hui et que des appareils hypermodernes ne soient pas nécessaires. Mais c’est justement pour gagner du temps que les gens ramènent tous ces gadgets à la maison. Pour cuisiner vite et bien, vous avez en effet besoin d’appareils efficaces. En outre, ces mêmes appareils high-tech s’avèrent parfaitement utiles pour cuisiner de bons petits plats, le week-end par exemple. Étant donné que la cuisine est ouverte et spacieuse, elle se prête parfaitement à une séance de cuisine de groupe avec des amis. La tendance à l’organisation d’activités de groupe, au lieu de s’adonner à l’individualisme, a d’ailleurs été baptisée "beehive" (ruche), où tout se fait en groupe. Ainsi, le temps libre si rare est mis à profit au maximum.

Efficacité, signifie aussi attention pour l’ergonomie, un point auquel on accorde de nouveau de la considération dans les cuisines modernes. Tout doit aller vite, et il ne faut pas que des armoires trop hautes, vous obligeant à vous étirer entièrement, des plans de travail trop bas, des portes pénibles à ouvrir ou un manque d’espace de rangement viennent vous compliquer la vie. Même pendant le processus de cuisson, nous voulons du "temps de qualité". Et si, après un processus de cuisson impeccable, nous avons préparé un délicieux repas, ce dernier sera savouré … dans cette même cuisine.

En combinaison avec le passage de la cuisine à une cuisine à vivre, il y a la disparition de la salle à manger comme entité distincte. Celle-ci ne se trouve plus dans une autre pièce, mais elle fait simplement partie de la cuisine. La table à manger sert désormais aussi d’espace de travail, de jeu, de réunion, ... Les pièces séparées sont fusionnées pour ne plus former qu’un espace de vie, une espèce d’atrium intérieur. En outre, la cuisine à vivre moderne est un lieu de rencontre où tous les membres de la famille et les amis se réunissent de nouveau, parfois au sens littéral, comme cela se faisait il y a très longtemps.

Source : Batibouw 

A lire aussi...

                    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?