La construction durable, une philosophie, un calcul

Pompe à chaleur DiamantConséquence de la croissance continue des prix de l’immobilier: construire coûte incontestablement de plus en plus cher. Le budget disponible pour les travaux de transformation ou de construction est souvent insuffisant. Faut-il " construire durable " ? Par souci environnementaliste ou parce que le logement peut devenir ainsi bien moins cher.


Dès le plan 

L’économie commence dès la conception du plan. Les interventions que vous y faites pour maîtriser votre consommation d’énergie ne vous coûtent rien. Au contraire, elles ne feront que vous faire gagner de l’argent par la suite.

La meilleure mesure à prendre est de réaliser une construction compacte. Non seulement le logement compact est moins cher en construction – puisque vous devez construire moins de mètres carrés de façade extérieure –, mais il est également très intéressant en termes de consommation d’énergie car la surface de déperdition est moins importante. Pour éviter tout malentendu : une construction compacte ne signifie pas une petite construction, mais une construction qui englobe le volume le plus grand pour la plus petite façade.

De plus, pendant l’élaboration du plan, vous pouvez veiller à grouper les espaces chauds et froids et à arranger au mieux le métrage. Voici autant d’interventions gratuites qui réduiront votre consommation d’énergie par la suite.

La peau de la construction

L’étape suivante est le revêtement de la construction, soit la ‘peau’ du logement. Veillez à ce que les sols, les murs et les toitures soient bien isolés, aérés et hermétiques. Ces mesures nécessitent toutefois un investissement, minime dans le budget de la construction. Par ailleurs, une construction hermétique est uniquement une question de détails d’exécution. Veillez donc à ce que la jonction des différents matériaux soit effectuée avec soin.

Le principal élément reste l’isolation. La norme belge prescrit une valeur K (c’est-à-dire la valeur d’isolation globale d’un bâtiment) de 45. Mais le surcoût nécessaire pour réaliser une isolation plus épaisse de 5 cm s’élève de 10 à 12 euros dans le remboursement mensuel du prêt. Il s’agit d’un montant insignifiant. Surtout si vous pouvez épargner de 20 à 25 euros sur les frais de chauffage grâce à cet investissement. Après le paiement du remboursement hypothécaire, vous mettez donc de 10 à 15 euros en poche chaque mois pour la durée du prêt. De plus, vous disposez d’une assurance gratuite contre l’augmentation des prix de l’énergie.

Une bonne isolation implique une aération fréquente pour garder une qualité de l’air saine.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?