Habitants de maisons passives: êtes-vous satisfaits?

C'est la question qui a été posée à 21 propriétaires de maison passives certifiées en Belgique. L’enquête a été réalisée par la société Thomas & Piron et la Plate-forme Maison Passive en collaboration avec le magazine Tu bâtis je rénove. Globalement, les participants n’ont pas de regrets quant à leur maison ni de modifications à apporter.


Se renseigner sur le degré de satisfaction des habitants de maisons passives, c'était l'idée de Thomas & Piron, le leader de la construction en Wallonie et à Bruxelles, la Plate-forme Maison Passive et le magazine Tu bâtis je rénove.
Ceux-ci ont profité du salon Batibouw en mars dernier pour dévoiler les résultats de l'enquête, la première de ce genre jamais réalisée en Belgique.

Les préoccupations de la majorité des sondés lors de la construction de leur maison passive? « Est-ce que ça va marcher ? » et "combien ça va nous coûter?" Stress supplémentaire, à l'époque où ils ont fait leur choix (2008-2010), les architectes et entrepreneurs possédant le savoir-faire nécessaire et capables de réaliser une maison passive n’étaient pas légion.

Toutes les personnes ayant répondu au questionnaire sont globalement satisfaites de leur maison. Elles n’ont pas de regrets quant à leur maison ni de modifications à apporter. Elles sont généralement ravies du confort thermique (même température dans toutes les pièces, pas de courants d’air) et de la faible consommation énergétique. Côté négatif, elles évoquent une légère surchauffe en été et un air intérieur trop sec.

Certains habitants regrettent cependant de n’avoir pas pu installer de feu ouvert. Il s'agissait d'une limitation à l'époque. Aujourd'hui, il est tout à fait possible d'avoir un feu dans une maison passive grâce aux poêles étanches à l’air de très faible puissance.

Comme construire passif représente un surcoût de 15-20% par rapport à une maison traditionnelle, certains participants ont du faire des concessions au niveau de la taille de leur maison. Cependant, les surfaces habitables des sondés sont tout à fait conformes à la moyenne : une maison sur deux compte entre 150 et 200m².

Beaucoup d'entre eux ont encore fait évoluer leur projet vers une maison zéro énergie.

Source : Bureau de presse Thomas & Piron : Advanced Fair, Marie-Catherine le Hardy, mclh@advancedfair.com

Melody De Visscher
 


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?