Brûler du bois peut être dangereux!

Brûler du bois peut être dangereuxLes experts des entreprises d’assurances se sont inquiétés d'une tendance: l’utilisation du bois comme moyen de chauffage. La flambée des produits pétroliers n’y est sans doute pas étrangère. Il convient cependant de rester prudent et Assuralia, l’union professionnelle des entreprises d’assurances, propose quelques conseils de sécurité.


Contraints d’économiser l’énergie, de plus en plus de concitoyens recourent au poêle à bois ou au feu ouvert pour avoir un peu plus chaud. L’utilisation du bois (bûches, branches ou n'importe quel matériau inflammable) comme source de chaleur n’a en soi bien évidemment rien d’anormal, mais la combustion peut receler des dangers pour l’homme (intoxication au CO, substances toxiques dégagées par du bois peint ou verni) et pour les biens (feu de cheminée ou incendie).

Le monoxyde de carbone est particulièrement dangereux. Il peut causer des maux de tête, des étourdissements, des nausées, allant jusqu’à la perte de conscience et même la mort. Ce "tueur silencieux" provoque chaque année la mort de nombreuses personnes par intoxication.

Poêle ou foyer encastré

Avant toute chose, il faut s’assurer que le poêle ou foyer encastré fonctionne correctement. Il doit être installé dans une pièce suffisamment aérée et raccordé à une cheminée qui répond à des règles précises qui permettent un "tirage" suffisant. Un poêle qui fonctionne mal entraîne souvent une combustion incomplète du bois. Non seulement le bois est gaspillé, mais il pollue et dégage une substance goudronneuse inflammable qui se dépose sur les parois de la cheminée, ce qui peut provoquer un incendie de cheminée. Un mauvais tirage de la cheminée peut également provoquer un dégagement de fumées et plus particulièrement de monoxyde de carbone (CO) dans la pièce d’habitation.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?