Le Belge consomme trop d'eau!

Selon un rapport du WWF, notre consommation quotidienne d'eau s'élève à 7400 litres, soit 90 baignoires. C'est beaucoup plus que ce que consomment nos voisins aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et en Allemagne.


Le WWF et ECOLIFE ont calculé l'empreinte eau de notre pays. Celle-ci mesure la consommation directe et indirecte d'eau douce pure par consommateur ou producteur. Pour ce faire, les associations ont analysé le besoin en eau de l'ensemble des produits industriels et agricoles consommés en Belgique.

Résultat: 7.400 litres. Cette empreinte est élevée. Pour quelle raison? Principalement parce qu'elle est liée à l'importation de produits depuis l'étranger pour 75%. Il s'agit de produits agricoles tels que le coton, le café, le soja et le blé. Des exemples? Pour produire un seul verre de bière, il nous faut pas moins de 75 litres d'eau. Un litre de lait de vache? C'est mille litres d'eau! Un kilo de viande de poulet? Trois mille litres d'eau...

Cette consommation dépasse d'ailleurs largement nos réserves et dépend dans une large mesure des réserves d'eau d'autres pays. Pire, une part importante de cette eau provient de régions du monde confrontées à une pénurie importante! Autrement dit, la Belgique participe aux problèmes d'eau de pays tels que le Pakistan, l'Inde et l'Ukraine.

Que faire?

Les entreprises peuvent calculer leur empreinte eau pour identifier leurs consommations. Ces dernières années, ALPRO, Coca-Cola et SABMiller se sont prêtées à l'exercice en collaboration avec le WWF. Aujourd'hui, ces trois entreprises utilisent les résultats pour connaître leur incidence sur l'environnement et prendre des mesures pour la réduire. Plusieurs initiatives menées avec l'aide de communautés locales ont déjà vu le jour.

Quant aux citoyens, ils peuvent évidemment contribuer de différentes façons à la réduction de leur empreinte eau. La première chose à faire est de réduire la consommation directe (couper le robinet quand on se lave les dents etc). Il s'agit ensuite d'adapter son comportement en évitant toutes sortes de gaspillage.

Le moindre gramme de nourriture dissimule des montagnes d'eau, bien souvent en provenance de pays éloignés. Les aliments d'origine animale contiennent d'ailleurs beaucoup plus d'eau que ceux d'origine végétale. Un premier geste peut donc être, par exemple, de réduire sa consommation de viande!

Plus d'infos?

www.wwf.be

Melody De Visscher


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?