Un vrai vignoble wallon: utopie?

 A l'heure où de très nombreux projets de replantations de vignes fleurissent aux 4 coins de la Wallonie, une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) est en passe de voir le jour! L'AOC "Côtes-de-Sambre-et-Meuse" aura-t-elle les moyens quantitatifs et surtout qualitatifs pour devenir un nouveau fleuron de l'agro-alimentaire wallon? L'aventure mobilise en tout cas de très nombreux passionnés !


Un peu d'histoire...

Surprise !... Le vin belge, c'est une très vieille histoire ! Les premières vignes auraient été plantées vers le 7e siècle, l'apogée se situant vers le 14e siècle. La vigne est alors extrêmement courante sous nos latitudes (Huy, Liège, Louvain, Diest, Wavre...).

Comme d'habitude, diront certains, ce sont les moines qui s'avèrent être les maîtres du jus de la treille, qui leur sert non seulement pour célébrer la messe, mais aussi pour la pratique médicale, pour leur propre commerce ou pour leur consommation personnelle (avec modération, bien sûr...). Ces moines, principalement les Cisterciens, possèdent du temps, de la science et des terrains propices à la culture de la vigne, notamment en France (Clos-Vougeot, Aloxe-Corton,...). En Belgique aussi, les abbayes cisterciennes (Orval, Aulne, Grandpré, Villers,...) vont tout naturellement développer leurs propres vignobles.

Cependant, entre le 17e et le 18e siècles, le vignoble belge va disparaître presque complètement, sous l'effet de très forte gelées à répétition et de l'amélioration des voies de communication avec la France.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?