Les curieuses vendanges 2003 en Bourgogne

La Bourgogne, région viticole française assez septentrionale, accusait régulièrement un (relatif) déficit d'ensoleillement. Comme pratiquement toutes les régions d'Europe, elle a dû faire face aux conditions caniculaires de ce fol été 2003 ! En direct des vignobles prestigieux de Meursault et de Nuits St Georges, de talentueux vignerons nous font part de leurs espoirs et de leurs craintes face à ce millésime atypique...


Le gel avant la canicule

Au début du mois d'avril 2003, la Belgique essuyait une vague de froid intense, avec plusieurs nuits de suite à -8°C!
La Bourgogne n'y a pas échappé non plus! Les premiers bourgeons ont donc généralement eu du mal à s'en sortir intacts, ce qui se traduit généralement par l'apparition d'une 2e génération, responsable d'une sensible diminution de rendement... Mais ce phénomène est loin d'être exceptionnel sous ces latitudes. Donc, pas de panique...

Cherche vendangeurs, et vite!

Il n'empêche : les vendanges 2003 furent parmi les plus précoces de l'histoire : en Côte de Beaune, la plupart des bons vignerons ont vendangé entre le 25 et le 30 août! Soit au moins 2 à 3 semaines avant la moyenne habituelle! Ce qui ne s'est pas organisé sans mal. Les domaines ayant un peu de mal à réquisitionner le nombre de vendangeurs voulu! Heureusement, les étudiants étaient encore en vacances et ont pu, dans certains cas, pallier à l'absence des équipes habituelles comme celles des gens du voyage, encore retenus ailleurs...


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?