Respecter la fièvre

Dans la médecine allopathique, elle est considérée comme une ennemie à combattre. La médecine naturelle la voit comme une amie à respecter, et qui mène à la vraie guérison.

 


Notre température idéale ? 37°. C’est le nombre de degrés qu’il faut à notre corps pour fonctionner au mieux. Lorsqu’elle monte à plus de 1° au dessus de la normale, on parle de fièvre.

La médecine allopathique nous a appris qu’elle était mauvaise. Nous avons tous ce scénario catastrophe en tête : une fièvre dépassant les 40°, même si c’est très rare, qui mène à la mort. C’est pourquoi, dès qu’elle s’élève, nous avalons un comprimé pour la faire baisser. 
Or, voyez-vous, la fièvre est utile. C’est un processus naturel dont notre corps dispose pour se défendre contre les microbes. La faire disparaître revient à contrecarrer les efforts curatifs mis en place par la nature. Démonstration.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?