Porter un anneau gastrique et manger avec plaisir

Anneau gastrique1 adulte belge sur 10 est obèse. Parmi eux, quelque 4.000 personnes par an se font poser un anneau gastrique. L’anneau gastrique requiert un suivi très sérieux pour que l’opération et les objectifs de perte de poids réussissent. L’opération ne fait pas tout. Le patient est contraint de réduire son alimentation. Mais il associe souvent réduction à monotonie alimentaire et donc à la perte du plaisir de manger. 


Pourtant, le plaisir de manger est encore possible. C’est le message que le Docteur Meir veut faire passer aux patients porteurs d’un anneau gastrique et à leur entourage avec Alliance de goût, le tout 1er livre de recettes destiné aux patients porteurs d’un anneau gastrique.

L’anneau gastrique en Belgique

En Belgique, le pourcentage de personnes souffrant d’obésité a doublé depuis 20 ans. Pour faire face à ce problème, chaque année, plusieurs milliers de ces obèses décident de se faire poser un anneau gastrique.

L’anneau gastrique est effectivement une des solutions pour perdre du poids et, par conséquent, diminuer les risques pour la santé. L’opération consiste à placer un anneau ajustable autour de la partie supérieure de l’estomac, ce qui permet de procurer plus rapidement une sensation de satiété.

C’est la solution la moins "invasive" et la seule réversible des traitements chirurgicaux (puisque cet anneau peut être enlevé). La pose d’un anneau gastrique n’est envisageable qu’en cas de surpoids déjà important, c’est-à-dire lorsque l’indice de masse corporelle (le BMI ou body mass index)est supérieur à 35.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?