Moins de cigarettes, autant de fumeurs ?

Dans une récente étude, le CRIOC révèle que malgré les efforts des pouvoirs publics pour lutter contre le tabagisme en Belgique, il y a chez nous toujours autant de fumeurs. Qui sont-ils? Et ont-ils le projet d'arrêter?


Parmi les efforts des pouvoirs publics pour lutter contre le tabagisme, il y a l'interdiction de fumer dans les cafés, restaurants et boites de nuit. Autre tentative pour diminuer le nombre de fumeurs: les images morbides qui ornent les paquets de cigarettes pour rappeler que le tabac tue.

Quels sont les résultats de ces actions? Le CRIOC a mené l'enquête et en a ressorti des conclusions plutôt décevantes.

Oui la vente de tabac a diminué, tant pour les cigarettes (-1%) que le tabac à rouler (-8%) l'année passée mais le nombre de fumeurs, lui, n'a pas bougé. Aujourd'hui, ils sont 0% à fumer tous les jours, c'est-à-dire 3 % de plus qu'en 010. Qui sont-ils? La majorité d'entre eux a entre 30 et 39 ans. Dans ce groupe d'âge, le nombre de fumeurs est toujours supérieur à la moyenne. Les plus jeunes, de 15-9 ans, sont moins nombreux mais fument 10 % de plus que la moyenne. Les fumeurs de plus de 50 ans, eux, diminuent petit à petit.

Fait intéressant: on retrouve davantage de fumeurs parmi les hommes, les consommateurs de moins de 40 ans et les habitants des provinces de Limbourg et de Liège! Inversement, les femmes, le groupe d'âge de 65 ans et plus, les habitants de villes wallonnes et les habitants des provinces du Brabant-Wallon et du Hainaut sont moins nombreux à fumer.

Aussi, on fume nettement moins dans les villes wallonnes qu'à Bruxelles ou dans les villes flamandes : 1% contre 8% à Bruxelles et 30% en Flandre.

Et parmi tous ces fumeurs, y en a-t-il qui sont déterminés à arrêter? Un fumeur sur deux déclare qu'il envisage d'arrêter de fumer dans un avenir proche, mais seulement un sur six est vraiment déterminé. C'est entre 40 et 64 ans que la motivation est la plus importante.

Constatation du CRIOC : le tabagisme se stabilise. Pire: loin d'avoir compris le message, les jeunes fument même de plus en plus fréquemment.

Et ce, malgré les efforts des pouvoirs publics. La solution? Persévérer, bien évidemment, et espérer que le futur apportera du changement...

Lire l'étude complète: la consommation de tabac.

http://www.crioc.be/files/fr/5564fr.pdf

Melody De Visscher


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?