Les ions négatifs, c'est bon pour la santé!

L’air est chargé électriquement d’ions positifs et négatifs. Les premiers nous font du mal, les seconds nous maintiennent en bonne santé. Un exemple ? Lorsqu’un orage se prépare, l’air est chargé en ions positifs : il fait lourd, on se sent irritable. Mais lorsqu’il éclate, les premières gouttes de pluie apportent des ions négatifs et un profond soulagement...


Si on aime se ressourcer dans la nature, c’est parce que l’air y est chargé négativement. En ville, les ions négatifs sont rares (- de 100 /cm³) alors que la valeur optimale est de 1500 à 2000 /m³. C’est pourquoi, lorsque l’irritabilité, l’insomnie et autres mal-êtres pointent leurs nez, on dit qu’on ressent le besoin de ‘changer d’air’…

Certains partent à la montagne: là-bas, les ions négatifs cumulent à 8 000 par m³. D’autres préfèrent la mer (4 000). Mais l’on peut tout aussi bien se ressourcer en forêt (3 000) ou à la campagne (1 200). Ceci dit, il ne faut parfois pas aller bien loin pour se sentir mieux. On peut aussi prendre une bonne douche ! Les gouttes, en retombant, produisent une énorme quantité d’ions négatifs

L'ioniseur artificiel

Pour être en bonne santé tout le temps, on peut investir dans un ioniseur. Encore faut-il choisir le bon. Celui-ci doit émettre entre 3000 et 5000 ions à 4m de distance. Attention : pour y arriver, certains fabricants mettent une très haute tension sur les pointes de l’appareil. Or, cela produit de l’ozone en excès et c’est un gaz toxique. Un bon ioniseur doit être certifié par un organisme comme le CEA, par exemple, en France.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?