Maquiller la couperose

couperoseEn hiver, la couperose passera pour un "flush", une de ces rougeurs passagères causées par le froid. En temps ordinaire, on se demandera si vous n’êtes pas adepte de la dive bouteille. Même si la couperose a bien d’autres causes ! La couperose peut se traiter médicalement... et esthétiquement.


La "vraie" couperose ne doit donc pas être confondue avec ces rougeurs qui peuvent apparaître en raison de variations de températures, en signe d’émotion, en réaction à un stress... ou suite à un repas bien épicé.

On parlera de couperose face à un réseau de petites veines rouge vif permanentes situé sur les pommettes et le nez surtout. Il s’agit de vaisseaux capillaires dilatés. Ce trouble de circulation cutanée a une origine vasculaire. Surveillez vos parents... car la couperose est souvent héréditaire.

La couperose est aggravée par toutes ces petites agressions qui provoquent ces "flushes" ou rougeurs passagères. A terme, ces dilatations des vaisseaux leur font perdre leur élasticité. Le reflux veineux ne s’effectue plus. La rougeur devient permanente et l’on parle de couperose. Celle-ci peut apparaître sur tous les types de peaux et, particulièrement, sur les peaux claires. Elle frappe les femmes comme les hommes.

Masquer la rougeur

On peut bien sûr éviter de provoquer davantage les rougeurs en prenant soin de sa peau, en évitant les nettoyages agressifs... et donc l’eau calcaire et le savon. Il faut donc privilégier un produit de toilette doux et adapté, ne nécessitant pas de rinçage. De préférence, la peau sera séchée, sans être frottée, à l’aide d’une serviette de tissu mais plutôt "épongée" avec une serviette de papier.

Le soleil doit lui aussi être considéré comme une agression. Une personne "couperosée" devra donc tout particulièrement se protéger. Parallèlement à ces précautions, il vous faudra développer une véritable hygiène de vie en évitant les plats épicés, les excitants tels que le café et le thé, les alcools fort ou, tout simplement les boissons et aliments trop chauds. Il faut également se méfier des atmosphères surchauffées et des changements brusques de température.

Le maquillage doit être adapté pour masquer les zones couperosées. L’idéal est de présenter un teint uniforme, sans que quiconque puisse soupçonner le maquillage de couvrir une "zone rouge". Pour pratiquer ce "camouflage", on peut utiliser une crème contenant des pigments verts puisque le vert, couleur complémentaire du rouge, neutralise cette couleur.

Cette base doit être soigneusement répartie sur les rougeurs. Il faut ensuite l’estomper du bout des doigts de manière à ce qu’on ne puisse distinguer la zone "camouflée" des zones environnantes. Pour renforcer cette sensation d’uniformité, on peut utiliser un fond de teint neutre sur l’ensemble du visage. Il existe des fonds de teint "haute couvrance". Une poudre rendra le teint plus mat.

Une bonne crème

Il est recommandé d’utiliser des crèmes hydratantes pour peaux sèches et sensibles. Elles protègeront la peau des agressions climatiques et de la pollution. Le film hydratant constitué de corps gras et déposé sur le visage retient l’humidité de l’épiderme en surface. Cette humidité ne peut donc s’évaporer et la peau reste hydratée.

Des crèmes spécifiques contre la couperose ont été créées. Elles relancent le métabolisme cellulaire, inhibent la formation de petits vaisseaux. Ces crèmes présentent également des propriétés apaisantes et anti-irritantes. La sensation de chaleur est ainsi calmée.

Philippine Campener


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?