Grisonnante? Rayonnante? Ridée? Radieuse?

Que pensez-vous du vieillissement?Avec l’âge, les tissus du visage et du corps perdent leur élasticité. Les rides apparaissent, les seins s’affaissent, de même que les fesses, le dessous du bras ballotte lamentablement, les hanches et le ventre s’arrondissent. La société fait du vieillissement une tare contre laquelle une lutte de tous les instants doit se mettre en place.


Il y a quelques années, seul le maquillage pouvait remédier à ces petits soucis du vieillissement en les masquant au mieux. On a ajouté aux crèmes de jour et de nuit l’anti-cerne, les soins liftants, raffermissants, les pommades régénérantes, les gommages, l’hydratation.

Ensuite sont apparus sur le marché les compléments nutritionnels qui rebondissent instantanément sur les dernières découvertes de la médecine: la DHEA, les anti-oxydants, les Omega 3.

Tout ceci sert à mener une guerre perdue d’avance: supprimer le vieillissement de la peau et rester belle. Mais si le vieillissement est normal et irréversible, tout le monde ne vieillit pas en même temps ni de la même manière. Mais vieillesse signifie-t-elle laideur?

Publicité

Le culte de la beauté éternelle a pris un léger coup, grâce à une campagne de publicité où l’on voyait une dame de 96 ans à côté de laquelle était posée la question: ridée ou radieuse? La marque Dove avait lancé un débat mondial sur la beauté et ses stéréotypes: l’âge, l’apparence physique (une jeune femme ronde ou rayonnante?), le vieillissement (une femme aux cheveux gris: grisonnante ou rayonnante?), le look non conventionnel (une femme rousse: taches de rousseur ou touches de beauté?).

Avant cette campagne, les Belges ont pu voir une dizaine de femmes rondes poser en sous-vêtements pour prouver qu’on peut être bien dans sa peau avec quelques kilos de trop. Quelle est la définition de la beauté? Une enquête menée dans différents pays est assez révélatrice du malaise. En Belgique, seule une femme sur cent se trouve belle! 68% des femmes interrogées en Belgique pensent que la beauté influence les chances dans la vie. Quand on sait que ce n’est le cas que pour 34% des femmes interrogées aux Pays-Bas, on comprend vite que l’apparence et l’image revêtent pour la femme belge une importance qui ne peut que provoquer des complexes. 92% estiment que les publicités devraient montrer d’autres types de femmes et que les exigences de beauté véhiculées sont totalement irréalistes.

En suscitant le débat, la marque ne faisait rien d’autre que montrer aux femmes que oui, il y a de la beauté en chacune de nous. Il faut garder sa personnalité et rester soi-même: l’âge, la vieillesse, le look, les cheveux gris ou les rondeurs ne sont que des caractéristiques dont il faut tirer parti et non pas subir.

Julia Limbourg

  • Pour participer au débat :
    www.campagnepourtouteslesbeautes.be

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?