Enlever une verrue

Une verrue dite vulgaire peut s'avérer très disgracieuse. N'en affuble-t-on pas systématiquement les représentations de sorcières ? Mais existe-t-il des moyens simples, peu douloureux pour les ôter? Faut-il souffrir... ou recourir à des remèdes de bonne femme?


Evoquez les verrues et on vous assènera bon nombre de remèdes de bonnes femmes. Si l'on en croit ces usages, une verrue pourrait disparaître si on la frotte avec de l'oignon, de l'ail (frais), du blanc d'oeuf, de la craie de tableau, du vinaigre de cidre, de la pelure de banane, les premières urines du matin ou un sou noir! Ceux qui ont vécu à la campagne connaissent les vertus (réelles celles-là) de la chélidoine, de l'écorce de bouleau et de saule,... Il existe aujourd'hui, on s'en doute, d'autres moyens.

Rappelons que les verrues sont de petites excroissances cutanées molles recouvertes d'une couche cornée rugueuse. La verrue vulgaire est généralement isolée. Elle peut se développer sur des parties du corps telles que les mains, les genoux, les coudes, les pieds. Les verrues sont peu dangereuses mais aussi peu esthétiques. D'origine virale, elles sont aussi très contagieuses.

La contagion s'opère via un contact direct (peau à peau) ou indirect avec la partie infectée. Une éraflure, une coupure facilitent l'introduction du virus. Parmi les personnes à risque : celles dont la peau a tendance à s'assécher et à se fendiller, celles qui souffrent d'eczéma. Lorsque le système immunitaire est affaibli, la verrue peut en profiter. La fatigue et le stress sont des facteurs qui rendent l'organisme plus vulnérable face à ce type d'infection.

La plupart des verrues disparaissent spontanément au bout de quelques mois ou plus, mais chez certaines personnes, elles revêtent un caractère chronique. Les enfants sont les plus susceptibles d'être touchés, tandis que les personnes âgées sont rarement atteintes.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?