Des cheveux blancs, moi?

Aujourd'hui, la coloration des cheveux est entrée dans les mœurs dès le plus jeune âge. Ce qui n'était qu'une astuce pour masquer les cheveux blancs il y a quelques années est devenu aujourd'hui un phénomène de mode. Le cheveu est un accessoire de mode, au même titre que les bijoux, les piercings ou les chaussures.


En vieillissant, les glandes sébacées agissent moins sur les cheveux. Ils commencent à se raréfier, ils tombent, se renouvellent moins, ils sont cassants et les cheveux blancs font leur apparition. Parfois plus épais, ils se font d'autant plus remarquer qu'ils ont tendance à "rebiquer" de la coiffure. Le problème principal, c'est que les cheveux sont ternes, et que cela donne un petit air maladif.

La coloration permet aujourd'hui de remédier à ces petits soucis esthétiques. Deux grandes catégories de choix s'offrent à vous : le shampoing colorant ou la coloration. Dans le cas du shampoing colorant, la couleur s'estompe au bout d'une dizaine, une vingtaine de lavages. La coloration permanente, elle, nécessitera soit des retouches pour garder la même couleur, soit une décoloration/recoloration si vous souhaitez en changer. Un shampoing colorant ne fera jamais autre chose que s'ajouter à votre couleur naturelle. Le blond ou le brun sera renforcé, le blanc sera masqué momentanément. En cas de cheveux blancs assez nombreux (plus de 30% généralement), il est préférable de recourir à la coloration. Celle-ci permet en outre d'éclaircir le ton des cheveux foncés, ce que ne permet pas l'autre méthode.

Chez le coiffeur ou à la maison?

Disons-le d'emblée: le coiffeur a largement notre préférence. C'est un professionnel, il connaît vos cheveux. Sur une mèche de son nuancier, il peut vous dire quel sera le résultat final sur vous, et c'est parfois assez surprenant. Un grand nombre de facteurs différents entrent en compte pour le choix d'une couleur. Quelle est votre nuance naturelle d'origine? Avez-vous pensé à la façon dont vous vous habillez habituellement? Quelles sont vos couleurs fétiches? Votre teint est-il pâle ou hâlé? Avez-vous des reflets dorés ou cendrés? Votre maquillage est-il habituellement prononcé? Quelle est la couleur de vos yeux? Le facteur âge n'est certainement pas à négliger: une couleur prononcée du cheveu durcit la différence avec le teint et, souvent, vous vieillit.

Le choix effectué, le coiffeur vous soumettra à un test d'allergie: une coloration dans le creux du coude. Si au bout de 48 heures, vous ne souffrez pas de démangeaisons et n'avez pas développé de petits boutons, vous pouvez tenter l'expérience.

Ennemi numéro un: les repousses

Vous qui alliez 4 fois par an chez le coiffeur pour rafraîchir le tout, vous voilà désormais "esclave" de votre couleur. Malheureusement, les repousses se voient assez vite, et il faut compter 4 à 6 semaines entre les retouches. Si votre temps est compté ou votre budget un peu serré, il y a parfois moyen de négocier l'achat des produits à votre coiffeur et de faire la retouche vous-même entre deux passages.

Ce que vous devez absolument éviter, c'est d'utiliser des produits du commerce sur une coloration faite chez le coiffeur. Dans le cas contraire, si vous avez utilisé un produit du commerce, prévenez le coiffeur. Les produits peuvent réagir et provoquer des brûlures au cuir chevelu, à moins que vous ne vous retrouviez avec une magnifique chevelure… jaune canari ou vert pomme!

Nous le savons tous et toutes: aller chez le coiffeur, ça remonte le moral. Alors, n'hésitez pas à vous faire du bien.

Julia Limbourg


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?