Les scooters électriques débarquent dans nos rues

Pour se déplacer en ville rapidement et de manière écologique, un mode de transport très simple et abordable est le scooter électrique. Plusieurs constructeurs en proposent. Certains seront visibles au salon du véhicule utilitaire, de loisir et des deux-roues qui s'ouvre le 15 janvier prochain au Heysel.


Les scooters électriques ont le vent en poupe. A telle enseigne que deux constructeurs auto se sont mis à leur table à dessin pour sortir des concepts tout beau tout neuf. Smart et Mini ont en effet tous les deux annoncé l'an dernier la production d'un scooter électrique. Des deux-roues qui devrait entrer en production d'ici 2012.

Mais il est bien-sûr possible, dès aujourd'hui, de rouler en deux-roues électrique. Le e-Vivacity de Peugeot en est le meilleur exemple. Il affiche une autonomie de 60 Km, une vitesse de pointe de 45 Km/h et se recharge sur une simple prise 220 volts. L'engin devrait en vente dès mars prochain au prix approximatif de 3600 euros.

Dans le même ordre d'idée, on trouve aussi le E-Max. Un beau petit scooter bridé à 45 Km/h et dont l'autonomie peut aller jusqu'à 90 Km. Son prix est assez similaire à celui du Peugeot puisqu'il approche les 3500 euros.

Avec des performances semblables et des prix moins élevés, les IO City ou Florenz ont de vrais atouts. Les lignes rétro du Florenz séduiront en particulier les amateurs de Vespa, dont il s'inspire largement.

Pour des montures plus puissantes, il faudra se tourner du côté des Sweet : Sweet GT et Sweet GT Lithium, dont les performances dépassent largement les 50 Km/h. Le Sweet GT Lithium galope jusqu'à 95 Km/h, selon son constructeur.

Enfin, nous nous en voudrions ne pas mentionner ici le si beau e-Solex. Bien-sûr, on ne pas parler de vrai scooter mais plutôt de vélo à assistance électrique, ou encore tout simplement de vélomoteur. En vitesse de pointe, il affiche 35 Km/h et il promet une autonomie d'environ 1h30, soit entre 25 et 40 Km. Pour rouler sur cet engin indémodable, il vous faudra débourser 1600 euros.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?