Les Flagadas sont des p'tits c...

Flagada (le sympathique personnage de BD pris en otage par des vandales)Imaginez un long vendredi de travail... et puis la perspective d’une soirée de détente hors de Bruxelles. Ma voiture était restée dehors; la veille, j’avais dû faire des déchargements. Je monte dans mon véhicule qui démarre... et penche à droite. J’arrête, surpris. 2 pneus sont dégonflés et une photocopie est dissimulée sous un essuie-glace. J’ai été victime des Flagadas.


Ces pseudo-justiciers s’en prennent aux 4 X 4 accablés de tous les maux. Leurs propriétaires seraient des dangers sur la voie publique. Ils dénoncent le gabarit des véhicules qui réduit la visibilité des autres conducteurs (et quid des camions, camionnettes et monospaces?), le risque lors d’une collision avec le pare-choc et le nombre de tonneaux de ces véhicules en cas d’accident, tout en dénonçant les atteintes à l’environnement.

Dans le cas qui nous occupe, le véhicule de type SUV n’était pas un 4 roues motrices mais un véhicule qui en avait toutes les apparences mais se contente de 2 roues motrices. Pourquoi choisir ce type de véhicules? Parce qu’après avoir roulé pendant plus de 20 ans avec de petites voitures (Toyota Starlet, Lada, Proton,...), on aspire à un véhicule plus confortable - surtout quand les membres de la famille sont de grande taille - et qu’on a des problèmes de dos. D’ailleurs, la police, alertée, nous confiait que le cas de dégonflage rencontré précédemment était celui d’un couple de seniors qui avait opté pour ce type de véhicules dans lequel ils pouvaient entrer et sortir aisément. Signalons encore que le véhicule incriminé ne disposait pas d'accessoire de type pare-buffle!

Le combat des Flagadas est un faux combat. Dans un pays comme le nôtre, une éventuelle limitation de tel ou tel type de véhicules, de son usage ne peut se situer que sur un plan légal - nous restons une démocratie parlementaire - et non en s’attaquant aux biens (au risque d’ailleurs de blesser les personnes : un 4 X 4 plus loin dans la rue avait un pneu dégonglé et aucune étiquette n’avertissait le conducteur du danger).

Soyons clair : ces "Flagadas" ont trouvé une justification à ce qui n’est que du vandalisme de sales gamins. Leur texte se conclut par : "Sachez que cela ne nous amuse pas non plus. Franchement, on préfèrerait faire autre chose la nuit (faire la fête, l’amour ou simplement dormir...)". Leurs motivations sont sans doute révélées dans cette dernière phrase: dans l’incapacité d’assumer une vie sociale et sexuelle, ces frustrés ont trouvé une justification à leur pâle existence.

  • Le blog des Flagadas (
    flagadas.blogg.org
    )

Philippe Allard

A lire aussi...

  • La voiture devient hybride !

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?