Le pick-up, véhicule utilitaire ou branché?

Nissan NP300Il fut un temps où le pick-up était un véhicule d'entrepreneur, un véhicule "rude" et poussiéreux. Peut-être est-ce une certaine influence américaine mais le pick-up à commencer à jouer les branchés. Un statut d'utilitaire financièrement intéressant et des modèles de plus en plus beaux et confortables renforcent l'attrait du pick-up.


Un pick-up est donc, par définition, un véhicule utilitaire léger caractérisé par une cabine et une benne ouverte à l'arrière destinée aux transports de marchandises.

 La cabine peut comprendre 1 ou 2 rangées de sièges tandis que la benne peut rester ouverte, être bâchée ou un "toit" plus rigide (hard top) peut y être posé.

En Belgique, considéré comme utilitaire par le SPF Finances, il n'est pas soumis aux taxes qui frappent par exemple des véhicules 4X4 similaires. Les sociétés peuvent, elles, les déduire à 100%.

Toutes les marques ne sont pas présentes sur ce créneau. Celles qui l'investissent doivent à la fois répondre à la demande "basique" de vrais professionnels (davantage inéressés par la charge utile) et proposer des aménagements plus luxueux  (sièges en cuir) par exemple à ceux qui y voient un super-véhicule de loisirs.

Le marché du pick-up belge est dominé par les constructeurs japonais (Toyota, Nissan, Isuzu, Mazda, Mitsubishi). Ils ne sont pas seuls puisque des autres marques asiatiques (une marque coréenne comme SsangYong) ou européennes (comme Volkswagen et même Dacia avec son pick-up à 7.450 euros) veulent leur part de marché. A noter que certaines marques sont, elles, spécifiquement tournées vers l'utilitaire comme, par exemple, Iveco.

Dacia Logan Pick-Up


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?