Avez-vous fantasmé sur les Harley-Davidson?

C'est un rêve de jeune adulte qu'on ne peut souvent assumer que lorsqu'on est plus "mûr". Le centenaire de la firme de Milwaukee sera-t-il le déclencheur de l'acte d'achat?


C'est en 1903 à Milwaukee dans le Wisconsin que William Harley et Arthur Davidson mettent au point un prototype de moto. Rejoints par les frères Walter et William Davidson, ils vendent leur moto sous le nom Harley-Davidson. Quelques années plus tard, en 1909, leur moto est équipée d'un moteur bicylindre à 45° qui devint leur signe distinctif.La société sera très active dans la production de véhicules militaires comme les motos militaires "Liberator" pendant le 2e conflit mondial. Les Européens seront éblouis par ces engins comme ils le seront également par les Jeep Willis des libérateurs.

La Harley, son V-twin et son bruit caractéristique vont entrer dans la légende avec la fascination pour les "bikers" et notamment pour les bandes de "Hell's Angels". Tout un mythe dont va s'emparer le cinéma avec, notamment, en 1953, "L'Equipée sauvage" ("The Wild One") avec Marlon Brando qui y roule en... Triumph !

Le renouveau

La société a cependant failli disparaître. Dans les années 1970, la marque qui a fusionné avec AMF n'a plus qu'une image de fabricant de motos peu fiables alors que débarquent des motos japonaises fiables, performantes et accessibles financièrement. La part de Harley-Davidson sur le marché américain des grosses cylindrées s'écroule. Heureusement, en 1981, une équipe de cadres dirigeants rachètent la firme et entreprennent de la restructurer... Tout en convaincant l'administration américaine d'imposer pendant une durée de 5 ans des droits de douane supplémentaires aux importations de grosses motos nippones.

L'image a été rafraîchie. Harley-Davidson a regagné une image de sérieux et développé de nouveaux modèles étonnants (comme le V-Rod) tout en préservant son passé. Avec la mode "custom", ces mêmes Japonais qui avaient cru évincer H.-D. se sont mis à copier les modèles américains et ont tenté de reproduire ce son si caractéristique. Harley-Davidson n'est plus associé aux bandes de motards criminalisés comme on dit au Québec. C'est davantage une machine de balade qui se conduit "pépère". H.-D. se décline aussi dans toute une série de produits dérivés, engendrant ainsi de nouveaux revenus.

Le centenaire est évidemment le prétexte à d'importantes manifestations dont "The Celebration", 3 jours de fête à Milwaukee. Sans nul doute, nombre des 700.000 adhérents au HOG (Harley-Davidson Owner Group) et autres sympathisants trouveront l'occasion de fêter ces machines mythiques. Et comme les motards ont bon coeur, ces manifestations permettront d'apporter des fonds à la Muscular Dystrophy Association.

  • Le site de Harley-Davidson

Philippe Allard


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?